De Sydney à Cairns, la côte Est en van !

De Sydney à Cairns : la côte Est en van !

Après un long trajet en métro et bus, nous voici arrivés au lieu où nous récupérons notre van qui sera notre compagnon de route pour les 25 jours à venir. Une nouvelle aventure dans l’aventure, et surtout un nouveau style de vie. Il va falloir transformer nos habitudes pour un petit mois car la vie de van n’a rien à voir avec le passage d’auberges en hostels en airbnb…

  • Blue Mountains – nuit 1 (1h30 de route)

Après avoir récupéré le van, nous filons vers les Blue Mountains où nous découvrons des paysages extraordinaires aux reflets bleutés qui viennent des eucalyptus. Pour notre première journée, direction les Wentworth Falls, belles cascades avec vue panoramique. C’est aussi l’occasion de faire quelques pas sur le National Pass Walk à flanc de falaise. Elle a été construite par les premiers explorateurs. Il ne faut pas avoir le vertige… On va aussi voir le Sublime Point Lookout, un joli point de vue sur les environs.
Le lendemain matin, nous découvrons les Three Sisters, trois grands rochers : il est possible d’aller dans le creux d’un des trois avec un pont suspendu (pas très grand), le “Giant Stairway Walk”. Selon une légende aborigène, trois femmes voulaient se marier à des hommes d’une tribu adverse. Une bataille s’ensuivit et un sorcier les transforma en rochers pour les protéger mais il mourut au combat sans avoir pu leur rendre leur apparence.
Il y a quantité de randonnées possibles dans ces montagnes, bien indiquées.

Blue Mountains, c’est aussi l’occasion de faire nos premières courses et de découvrir un premier camping gratuit, avec toilettes mais sans eau (car elle dépend des pluies).

  • Nelson Bay – nuit 2 (3h30 de route)

Nous voici de nouveau vers la côte. Nous découvrons de jolis plages comme Little Beach ou, plus sauvage, Zenith Beach.
C’est aussi l’occasion de tester nos premières douches de plage. Certaines sont fermées et permettent de prendre une vraie bonne douche, d’autres sont comme en bord de plage en France et permettent plus de se rincer que de se laver vraiment.

  • Crowdy Bay National Park et Port Macquarie – nuit 3 (4h30 de route)

Nous faisons un détour sur la route pour aller découvrir le Crowdy Bay National Park : la plage de Kylie Beach y est spectaculaire mais la fin de la route est très compliquée : en terre avec de gros trous partout, nous sommes obligés de rouler très lentement.
Nous décidons de filer ensuite sur port Macquarie où une fois n’est pas coutume nous restons un long moment sur la plage de Shelly. Nous nous baladons pour voir la vue sur les plages suivantes, c’est très beau. En revenant, nous découvrons d’énormes goannas (des lézards géants) en chasse.
Le lendemain matin avant de reprendre la route, nous allons découvrir l’hôpital des koalas de Port Macquarie. Ils sont plusieurs à avoir le droit de sortir pour rejoindre même les arbres du parc, certains en revanche sont enfermés dans leur cage car aveugles. Les principaux dangers : les chiens, les accidents de la route, la perte d’habitat, les feux de forêt, les maladies… C’est vraiment triste mais ça nous en apprend plus sur les problèmes rencontrés.
Nous notons d’ailleurs que les seuls kangourous vus à ce moment du voyage se sont faits renversés sur la route..

  • Byron Bay – nuit 4 (4h15 de route)

Après une pause dans la petite ville de Bellingen (cafés anciens…), nous arrivons à Byron Bay.
Nous commençons par la balade du phare en passant par les petits sentiers et les collines. La vue aux alentours est très belle sur la plage peu fréquentée. Nous redescendons vers la plage plus touristique “Clarkes Beach” afin de nous rafraîchir dans les vagues. On observe les surfeurs. On se balade. Bonne ambiance en ville avec musique et les gens assis dans l’herbe à profiter de la fin de journée. On constate que les australiens se baladent, surfent et nagent à toute heure (aussi bien 6h du matin avant le travail qu’en fin de journée). Ca change aussi d’autres pays où nous étions un peu des ovnis à aimer randonner.

C’est ici aussi qu’on découvre une alternative au camping gratuit : les grandes aires d’autoroute. Et en général nous ne sommes pas les seuls en van !

  • Nimbin, Gold Coast et Surfers Paradise – nuit 5 (3h de route) 

Petits détours sur la route pour passer par des villages. Nous découvrons Uki, hyper sympa avec une vieille post office et une vieille église qui font penser à des coins perdus aux États Unis. Nous sommes en pleine forêt. Nous allons ensuite à Nimbin : un village hippie, sympa à voir car très différent de ce dont on a l’habitude !
Nous filons ensuite sur la Gold Coast pour y faire différents arrêts :
– les plages de Kirra et Coolangatta : nous voici arrivés chez les surfeurs avec en toile de fond d’énormes buildings qu’on voit à peine dans la brume,
– Tallebudgera Creek : petite rivière qui plonge dans le pacifique appréciée des familles et des personnes avec paddle (sport de glisse où on pagaie en se tenant debout sur une planche de surf) car l’eau y est très calme,
– Burleigh Heads : très jolie plage juste à côté en bordure de parc,
– Surfers Paradise : nous voici le long des buildings et de la plage avec des petites îles dans la ville où les maisons ont des plages ou des pontons donnant sur l’eau ! 
Il se met à pleuvoir en fin de journée donc nous passons au Paradise Centre ,avec centre commercial mais aussi une rue avec des restaurants étc.

  • Springbrook National Park – nuit 6 (3h de route aller retour) 

Nous voici dans la rain forest et comme son nom l’indique, il y pleut souvent. Plusieurs arrêts au programme :
– Natural Bridge : premier stop de la journée, on fait la balade avec les différents points de vue sur la cascade, la grotte où on voit les chauve souris voler dans tous les sens…
– Purling Brook Falls : on va juste voir les deux points de vue du haut de la cascade car il se met à faire gris donc pas de tour complet avec vue depuis le bas de la cascade,
– Canyon Lookout : on s’y arrête juste à temps avant que la pluie dégringole. Nous ne verrons donc pas le point de vue ni les Twin Falls, on reste ici l’après-midi : heureusement qu’on a le van et quelques films à regarder !
– Natural bridge : il pleut toujours mais nous décidons de retourner à ce lieu pour le soir. Cette fois, nous prenons un raccourci pour aller directement dans la grotte : des chauves souris en sortent par dizaines. Et là, le spectacle commence ! Des lucioles dans la cave. Au fur et à mesure que la nuit tombe, la quantité de luciole dans la cave nous émerveille… mais surtout quand nous ressortons… elles sont là à nous attendre et nous accompagnent le long du chemin jusqu’en haut ! C’est magique et indescriptible.. l’émotion ressentie est forte ! A savoir qu’il ne faut pas éclairer des lucioles car cela les tue, donc aucun flash et même pas de lumière de téléphone.

  • Brisbane et Glass House Mountains – nuit 7 (2h30 de route) 

Nous voici partis à la découverte de Brisbane. Il faut d’abord trouver un endroit pour garer le van dans le centre. Tous les parkings sont limités à 2m de hauteur (notre van en fait 2m65) et on en trouve enfin un en extérieur mais c’est 40$ quel que soit le temps resté pour la journée. On se décide à le faire quand même et la dame de l’entrée nous dit que finalement pour nous ce sera offert, génial ! Nous partons en visite :
– South Bank : joli quartier plein de verdure en bord de fleuve, on y voit des fig tree, et même une plage aménagée avec du sable et un bassin,
– City Botanic Gardens : de l’autre côté du pont, encore plus de verdure pour se rafraîchir,
– Story Bridge : un pont ancien sur le fleuve,
– Eagle Street Pier : petit coin sympa avec cafés en bord de fleuve,
– la Cathédrale St Stephen,
– Anzac Square : une petite place
– Queen Street : rue en partie piétonne avec malls et restaurants,
– City Hall : beau monument de la ville, on y visite le museum of Brisbane et on y fait le “clock tour” juste tous les deux avec notre guide (c’est gratuit et toutes les 15 minutes). Cela nous permet de voir les anciens mécanismes de l’horloge et de prendre le vieil ascenseur (il fonctionne en tirant une manette). On a également une jolie vue (vous verrez deux petites églises qui détonnent dans le paysage urbain). Nous trouvons la ville très agréable et très verte.
Dans l’après-midi, nous partons pour Glass House Mountains et notamment le point de vue “Wild Horse Mountain Lookout” qui donne une magifique vue sur ces montagnes d’origine volcanique. Elles sont de toutes formes et semblent sortir de manière surréaliste de terre au milieu d’un paysage plat. Des légendes aborigènes y sont attachées. 

  • Noosa Heads – nuit 8 (1h de route aller retour) 

Petite station balnéaire sympa, Noosa Heads nous permet de nous reposer un peu et de profiter de la plage et des rues animées juste à côté.

  • Parc National de Noosa Heads et route jusqu’aux environs d’Hervey Bay – nuit 9 (2h20 de route) 

Nous retournons à Noosa Heads que nous avons bien aimé mais cette fois nous continuons après la plage pour nous balader dans son parc national où plusieurs balades sont possibles. Il est ensuite temps de reprendre la route.

  • Fraser Island depuis Hervey Bay – nuit 10  

Les tours sont chers pour accéder à Fraser Island mais c’est le moyen le plus simple de visiter cette île accessible uniquement en 4*4. Nous avons donc un bus 4*4 qui nous attend sur l’île après une traversée pluvieuse (une bonne partie de la journée sera accompagnée de la pluie) en ferry. 
Fraser Island est la plus grande île de sable au monde. Nous commençons par une courte balade dans la rain forest puis découverte du lac McKenzie qui est plutôt chaud et où il est possible de se baigner. Le lac est magnifique avec des arbres qui poussent dans le sable et les bords qui sont translucides ! Étonnant de voir un si grand lac sur une île de sable. 
Pour déjeuner, nous avons accès à un buffet à volonté, ce qui nous permet de diversifier nos repas !
Nous partons ensuite rouler sur la plage en bord d’océan avec les grosses vagues qui viennent s’étaler sur le sable. Nous faisons notamment des arrêts pour voir un bateau échoué, des roches de sable de couleur étonnante et un petit lagon qu’il est possible de parcourir à la nage.
Cette île est aussi connue pour ses dingos et, coup de chance, l’un d’entre eux nous attend devant le ferry du retour. On peut le prendre en photo à loisir ! En respectant bien sûr les règles de prudence car c’est un type de “chien sauvage”.
Le soir, comme souvent, on observe le vol des chauves-souris géantes.

  • Marysborough puis route jusqu’au lieu suivant – nuit 11 (1h30 de route)

Découverte de la petite ville de Marysborough avec un côté tourné vers la première guerre mondiale à travers le mémorial « Gallipoli to Armistice » et un chemin de statues dont celle du premier soldat parti en 1915, sur fond sonore de soldats marchant en cadence. On peut aussi voir la réplique d’un gâteau qui avait été fait en 1919 pour célébrer la fin de la première guerre mondiale au centre d’informations touristiques. 
Nous découvrons aussi de vieux bâtiments datant de la fin des années 1800. On dirait que cette ville est restée un siècle en arrière. Nous terminons par la maison où l’écrivaine de Mary Poppins est née et a passé son enfance. La statue de Mary Poppins est dans la rue (je suppose que le nom de la ville, Marysborough, vient de là). Les feux de piétons sont une Mary Poppins avec son parapluie fermé (rouge) ou ouvert (vert). Une vraie balade entre passé et présent.
Après cela, il est temps de reprendre la route pour notre prochain lieu.

  • Mon repos – nuit 12 

Cette journée est plutôt intéressante pour la soirée qu’elle annonce… Nous attendons en effet avec impatience notre rencontre avec potentiellement des bébés tortues marines !!
Le soir nous avons rendez-vous au centre des tortues où nous devons attendre que notre groupe soit appelé, il y a 3 groupes d’environ 55 personnes. On est déçus qu’il y ait autant de gens mais dès que nous sommes appelés à suivre un ranger dans le noir vers la plage, on oublie le monde.
Nous avons la chance de voir 130 petites tortues sortir et se débattre pour remonter le trou de la ponte, ensuite une par une on les fait avancer pour qu’elles se rassemblent. Cela se fait grâce à une torche car elles sont attirées par la lumière (on n’a le droit de prendre en photo seulement quand ils nous en montrent à ce moment là sinon torches et appareil photo éteint pour ne pas qu’elles se trompent de chemin).
Le ranger les met une à une à la main dans un panier et on attend qu’elles y soient toutes, puis on forme deux barrières “d’humains” et certains sont appelés au milieu avec une lampe torche éclairée chacun pour le faire passer entre nos jambes et être sure qu’elles vont à l’océan en suivant le chemin créé par nos lumières (autour les autres doivent évidemment éteindre leur lumière).
Puis elles nagent… c’est magique et plein d’émotion cette nuit où le cycle de la vie suit son cours. 
On peut ensuite rester pour voir un ranger/chercheur creuser le trou de ponte pour sortir toutes les coquilles d’œufs et décompter les bébés tortues mortes et à quelle stade : hors de la coquille à la sortie et aux différents stades de développement dans l’œuf. Plus de 90% s’en sont sortis dans le trou qu’on observe !

  • Agnès Water, 1770 puis une partie de la route jusqu’à Cape Hillsborough, qu’on terminera le jour suivant – nuit 13 (5h30 de route)

Agnès Water est une jolie petite ville de plage avec des maisons modernes. C’est plutôt tranquille car moins couru que d’autres stations balnéaires qu’on a pu faire. Il y a désormais de moins en moins de vagues au fur et à mesure qu’on monte vers le nord. Une bonne baignade n’est pas de refus !
On poursuit avec 1770, une marina toute petite mais sympa, avec un banc de sable.
Pour l’après-midi, on a pas mal de route puisqu’on commence la remontée vers Cape Hillsborough, la nuit se fera donc sur une aire d’autoroute.

  • Cape Hillsborough – nuit 14 (2h45 de route)

Nous avons choisi d’aller à Cape Hillsborough pour voir les kangourous car nous avons entendu qu’il y en avait beaucoup. Nous dormons cette fois dans un camping payant juste en bord de plage.
A peine arrivés, nous rencontrons deux kangourous qui passent l’après-midi à côté de notre van à se balader autour, c’est génial !

  • Cape Hillsborough puis les Whitsundays – nuit 15 (2h de route)

Nous nous réveillons à 5h du matin pour aller à la rencontre des kangourous (ce sont des animaux plutôt nocturne). Il y en a 3 ainsi qu’un plus grand nombre de wallabies (ils ressemblent à des kangourous en plus petit). Un ranger leur donne à manger, à priori ceux-ci ont malheureusement trop été habitués à l’homme ce que nous ne savions pas mais bon ça nous aura donné l’occasion de les voir !
Après cette belle parenthèse et un peu de repos, nous allons à Airlie Beach d’où nous attend un vol en tout petit avion pour survoler les Whitsundays (des îles paradisiaques au sable blanc) mais surtout la grande barrière de corail, une des merveilles de la nature, ainsi que le heartreef (un endroit où celle-ci prend la forme d’un coeur). Plus d’une heure de pure magie à nous régaler les yeux !!! Un moment à tout jamais gravé dans nos mémoires !
Nous terminons la soirée à flaner à Airlie Beach, petite ville de bord de plage. C’est aussi l’occasion de manger local avec des poissons, calamars, crevettes et saint jacques panées.

  • Dans les environs des Whitsundays – nuit 16 

Journée repos bien méritée après toutes ces activités trépidantes et toutes ces heures sur la route !

  • Route vers Townsville – nuit 17 (3h30 de route) 

Nous roulons vers Townsville, ville de départ pour Magnetic Island. Nous nous baladons avec vue sur l’île que nous découvrirons le lendemain !

  • Magnetic Island – nuit 18 (aller retour en ferry sans le van)
Nous partons pour la journée sur Magnetic Island avec la compagnie Sealink (il y a 2 compagnies, celle-ci ne prend pas les  véhicules mais est plus rapide et transporter une voiture est de toute manière très cher). 
Nous voilà partis découvrir cett jolie île. Pour cela, nous prenons le bus 250 (7,60$ la journée par personne) et nous marchons. Nous faisons de belles découvertes :
– The Forts : une balade qui nous amène au cœur de la plus grande colonie de koalas d’Australie avec plus de 800 koalas. Cette balade nous fait également découvrir des vestiges de la seconde guerre mondiale. Dans un bloc de béton nous voyons de petites chauves-souris qui nous changent des « renards volants » que nous voyons d’habitude. Nous avons la chance de voir deux koalas dont un à à peine 1 mètre de nous. 
– Horseshoe Bay (au nord de l’île) : partie assez touristique de l’île habituellement mais là il n’y a personne. Nous marchons un peu le long de la plage et de la rue principale,
– Geoffrey Bay : nous y allons pour voir les rock wallabies (des wallabies, petits kangourous, qui vivent dans les rochers) mais nous n’en verrons pas. C’est malgré tout sympa de marcher entre les gros rochers. 
Le lieu où nous campons une fois de retour de l’île (le même que la veille) indique de faire attention aux crocodiles qui pullulent dans la zone sous peine de grave blessure ou de mort, c’est rassurant !
  • Wallaman Falls puis Mission Beach puis route jusqu’aux environ de de Cairns – nuit 19 (5h40 de route)

Belle journée de route aujourd’hui avec pour commencer : une route inondée à traverser (en Australie beaucoup de panneaux permettent d’indiquer de combien la route est immergée, d’ailleurs une dizaine de jours après notre voyage sur la côte Est, il y aura de graves inondations dans cette région). Je descends pour avancer à pied et voir si ça va passer. Ensuite, nous devons rouler à côté de vaches qui n’ont pas peur et restent sur la route. Enfin, nous sommes dans la forêt tropicale. Tout cela pour arriver aux Wallaman Falls, des chutes de 268 mètres de haut. Elles se méritent ! Il y a un peu de brouillard et l’ambiance nous plongerait presque en Europe du Nord. Au retour, rebelote : vaches, route inondée etc.
Nous revenons sur la côte vers Mission Beach et nous mangeons tardivement fish et chips et burger au poisson avant de poursuivre la route jusqu’aux abords de Cairns.

  • Environs de Cairns – nuit 20

La route ça fatigue, nous nous reposons à nouveau en profitant notamment de la clim bienvenue d’une bibliothèque (et de son wifi). Et oui, c’est la saison des pluies dans le nord et il fait chaud et humide !

  • Port Douglas – nuit 21 (1h 30 de route)
Expérience forte pour la matinée, l’un de nous fait son baptême de saut en parachute ! 
J’ai la chance d’être emmenée sur le lieu d’atterrissage où j’attends avec le conducteur (je suis la seule « observatrice »). Enfin on voit un petit avion dans le ciel, on le suit des yeux. Puis un point blanc, un deuxième, un troisième, il m’explique quoi regarder sinon je n’aurais rien vu (c’est microscopique) : ce sont les parachutistes qui sautent. Puis on voit leur parachute s’ouvrir. On les observe descendre et atterrir. Evidemment, ils sont radieux ! 
Après cette superbe expérience, nous partons pour Port Douglas. La route est magnifique, on longe la côte. On s’arrête un moment pour déjeuner en profitant de la plage. Arrivés à Port Douglas, nous allons à la (petite) Marina. Il fait hyper chaud. On fait une pause à Hemingway’s Brewery, sympa ses petits canapés sur le ponton en bois. Nous allons ensuite en fin de journée nous balader à Four Mile Beach, la très grande plage principale. 
  • Port Douglas – nuit 22
Journée de balade dans Port Douglas, c’est samedi donc il y a du monde dans les cafés et petits restaurants en terrasse. Ici les gâteaux salés sont aussi bien à l’alligator qu’au kangourou (nous ne goûtons pas…).
Nous voyons la jolie petite église “St Mary by the Sea”. Sa particularité : elle a une très grande fenêtre derrière l’autel qui donne sur l’océan !
  • Daintree Forest – nuit 23 (plusieurs heures de route avec des stops)
Avant d’aller dans la forêt de Daintree, nous faisons un arrêt au marché de Port Douglas du dimanche : beaucoup de produits artisanaux mais aussi de la nourriture et des liseuses de cartes. 
Nous partons ensuite pour la forêt, elle est la plus vieille au monde ! Près de 150 millions d’années… 
Pour l’atteindre, il faut traverser la rivière avec un bac, cela permet d’éviter qu’il y ait trop de monde qui y vienne.
Nous faisons de beaux stops et de magnifiques balades :
– Alexandra Lookout : un très joli point de vue sur la route, on voit la forêt qui se mélange avec l’océan,
– Cape Tribulation : le point le plus au nord où nous irons en Australie, une jolie plage déserte avec une courte marche qui nous amène encore à une belle vue, 
– Dubuji boardwalk & Myall Beach : superbe balade qui amène à une autre plage. Sur le parcours, nous voyons des fougères géantes (dont certaines magnifiques qui ressemblent à des parasols géants), lianes, arbres de toutes sorte. On passe aussi dans des mangroves : on est prudents car il y a potentiellement des crocodiles. Il est possible aussi de voir des fruit bat (des chauve souris qui peuvent avoir jusqu’à 1,5m d’envergure). 
Mais surtout, nous y rencontres les casoars à casque : ces oiseaux peuvent mesurer jusqu’à 1m70 et pesaient jusqu’à 80kg. Ils possèdent un « casque » sur la tête. Leur couleur est très belle. Leurs pattes avec de larges griffes sont impressionnantes, ils n’ont pas de prédateur naturel (si ce n’est l’homme),
– Madja Botanical walk : une très belle marche encore où nous découvrons encore des arbres magnifiques et avons une vue sur le fleuve (possible de faire une « croisière » pour observer les crocodiles). Heureusement le ponton est surélevé. 
Nous n’avons juste pas vu les tree kangourous qui vivent dans les arbres de cette forêt. 
  • Atherton Tablelands puis retour dans les environs de Cairns – nuit 24 (2h30 de route)
Nous allons découvrir les Atherton Tablelands où il y a pas mal de choses à voir dans un périmètre assez réduit :
– Curtain fig tree : un énorme figuier d’environ 500 ans qui atteint une hauteur d’une cinquantaine de mètres, sa périphérie étant d’environ 39 mètres au sol.
– Yungaburra : jolie petite bourgade dont le centre historique est très bien conservé,
– Peterson Creek : balade  (avec notamment un petit pont suspendu) où il est possible de voir des ornithorynques, nous n’en verrons malheureusement pas, mais on se dit que vraiment l’Australie regorge d’animaux,
– Lac Tinaroo : lac paisible,
– Circuit (sur 15km en voiture) des cascades Millaa Millaa, Zillie, Ellinjaa : la première est une jolie cascade qui tombe dans une piscine naturelle avec une petite rivière qui en part, la seconde est à peine visible tant la végétation a poussé, et la troisième est assez large et tombe le long de roches qui semblent presque taillés. Dans les premières et deuxièmes des gens se baignent.
  • Cairns – nuit 25
Nous nous baladons à Cairns aujourd’hui. La ville est petite. Nous y découvrons le lagon artificiel créé avec vue sur la mer (car il y a trop de méduses dangereuses dans l’océan pour s’y baigner), la Marina avec sa jolie passerelle en bois et les rues piétonnes avec de gros arbres décoratifs.
  • Cairns – nuit 26 
Avant de rendre le van, nous allons à The Boulders, un lieu assez connu dans les environs de Cairns avec piscine naturelle. Nous nous baladons autour le long des sentiers. Puis pour le première fois depuis 25 jours, il est temps de refaire nos sacs.
Après avoir rendu le van, nous rentrons à pied dans le centre de Cairns (une petite heure) et déjeunons de bons burgers à Evo Burger (ils ont de très bons choix végétariens).
Logement pour le soir : Freedom Cairns Premium Hostel à environ 25€ la nuit (salle de bains collective).
 
Le lendemain, nous avons notre avion pour Melbourne.

La vie en van apporte son lot de libertés, ce qui est agréable, cela nous aura aussi permis de découvrir une nouvelle façon de voyager. Il faut par contre chercher son camping chaque soir car il n’est pas autorisé de dormir n’importe où et il fait chaud et humide pour dormir en février dans le nord de l’Australie. Nous en garderons un bon souvenir !

S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Danielle et Jean-Louis
4 mois il y a

N’ayant vu qu’une partie, nous avons savouré la suite de votre voyage en Australie.
Beaucoup de belles curiosités, et de beaux paysages. Quelle aventure !!!

Estelle
4 mois il y a

Nous venons enfin de prendre le temps de lire votre escapade de 28 jours en Van … belle aventure !

Danielle et Jean-Louis
5 mois il y a

La nature est très belle. Et cette aventure avec le van est pour vous une expérience qui doit certainement en valoir la peine.