Séoul

Séoul

Après une semaine de quarantaine (nous avions réussi à les éviter jusque là mais cette fois nous la faisons sans en être trop mécontents car ça va nous obliger à nous reposer un peu) et des plateaux repas livrés chaque jour (voir un exemple en photo), nous voilà prêts à découvrir Séoul. Nous y resterons deux fois une semaine, en début de parcours et en fin de parcours.

Pour notre première semaine, nous découvrons énormément de lieux. Si l’on parle de quartiers et monuments à voir :
– le quartier Ikseon Dong : quartier à la mode à Séoul avec anciennes petites ruelles et cafés, magasins…
– le quartier Buckchon avec son village Hanok, il y a avant le quartier une belle reconstitution de quelques maisons où il est possible d’entrer (en enlevant bien sûr ses chaussures !), il s’agit d’un quartier traditionnel coréen.
– la rue Samcheongdong-gil road un avec quantité de restaurants.
– la Place Gwanghwamun : une très grande place qui donne sur le palais Gyeongbokgung, il y a de très grands buildings sur les autres côtes,
– la rue Insadong et les ruelles adjacentes : ce quartier regorge de restaurants mais aussi de boutiques traditionnelles (papier fait main, pinceaux, thé…)
– le temple Jogyesa qui a une multitude de lanternes accrochés en l’air tout autour à l’extérieur, c’est très beau.
– le Séoul City Hall qui a un grand mur végétal à l’intérieur,
– le marché Namdaemun, en intérieur mais surtout en extérieur avec des stands de street food 
– la rivière Cheonggyecheon, il y a des jolies lumières, une petit cascade au bout. L’ambiance y est très paisible avec des couples, promeneurs…
– le quartier Yeonnamdong : un quartier en plein essor avec plein de petites ruelles et de restaurants. On y croise la « star » Chuu, une chanteuse coréenne,
– le quartier Hongdae : jeune et étudiant avec l’université Hongik, les cafés à thème animaux (exemple : Thanks Nature Cafe où on voit des moutons, les pauvres…), Harry Potter (943 Kings Cross : jolis décors), on fait aussi un karaoke de 30 minutes à Su Noraebang. C’est super !
– le quartier DDP (ou Dongdaemum Design Plaza) : avec ses malls autour, ses énormes bâtiments ultra modernes sur la place, la porte ancienne Heunginjimun, la muraille Dongdaemun,
– Ihwa Mural Village : on marche jusqu’à ce quartier où ça grimpe bien et qui est connu pour ses dessins sur les murs,
– le quartier Itaewon. Ce quartier est très jeune : boîtes de nuit, musique dans la rue, énormément d’occidentaux alors que nous n’en avons vu quasiment aucun avant. C’est aussi le quartier musulman qui contraste avec le reste du pays avec sa mosquée. En effet en Corée du Sud, il y a énormément d’églises.
– Myeongdong : quartier sympa avec stands de nourriture de rue mais aussi centre commerciaux Lotte et immeubles d’affaires.

Bien sûr que serait Séoul sans ses palais ! Nous nous sommes procurés un pass qui permet de les visiter, nous en découvrons une partie sur cette première semaine en Corée du Sud et le reste à notre retour à Séoul :
– le palais Gyeongbokgung : nous y allons pour la relève de la garde à 14h, on la voit néanmoins de manière moins imposante (en raison du covid) mais c’est tout de même impressionnant ! Ils ont des costumes colorés. Beaucoup de visiteurs portent le costume traditionnel, le hanbok, pour visiter. On parcourt le palais qui est très beau avec beaucoup de lieux différents, c’est très grand. Il y a une fête du hanbok avec défilé dans un des espaces extérieurs dans le palais. Les costumes et coiffures sont magnifiques. Ce palais construit en 1394 puis reconstruit en 1868 fut le palais principal jusqu’à sa destruction par les invasions japonaises entre 1592 et 1598,
– le Secret Garden en visite guidée (obligatoire en visite guidée, le voucher du pass est à changer avant la visite) : un magnifique jardin immense qui est resté très naturel avec des bassins, pavillons… il est à l’intérieur du palais Changdeokgung donc il faut coupler ce tour avec la visite du palais, 
– le palais Changdeokgung : créé en 1405 pour être le Palais Royal secondaire, il devint le principal pour presque 300 ans après sa reconstruction lorsque les palais furent détruits par l’invasion japonaise à la fin du 16eme siècle, 

Nous découvrons aussi un musée,
le Musée folklorique national de Corée (gratuit) : bien fait avec ses reconstitutions de scène de vie, des jeux etc..

Les visites de parc ne sont pas en reste :
– le village folklorique Namsangol, super sympa avec des pièces décorées. Dans le parc, nous voyons aussi la capsule temporelle de Séoul qui sera ouverte régulièrement pendant plusieurs centaines d’années (il y a un message de Jacques Chirac, maire de Paris à l’époque). À côté, nous passons à la maison de la Corée mais il y a un mariage.
– le Parc Naksan : nous y allons lorsque la nuit tombe et que les immeubles s’illuminent car il y a une belle vue sur la ville, on redescend ensuite le long de la muraille Dongdaemun illuminée.

Nous découvrons aussi des malls impressionnants :
– la Tour Lotte : cette tour est assez luxueuse. Il y a aussi un parc type Disney dont une partie est dans la tour autour d’une patinoire.
– le quartier Gangnam avec son mall « Coex ». Quartier le plus éloigné où on ira, il faut même traverser le fleuve. On découvre des rues de building et le mall/centre d’affaires Coex. Il y a un énorme cinéma et un aquarium, plein de magasins, une belle bibliothèque qui monte jusqu’au plafond.

Lorsque nous revenons à Séoul en fin de séjour, nous repassons notamment dans les quartiers que nous avons apprécié et certains ont bien changé avec le beau temps qui est arrivé. Par exemple à Hongdae chanteurs de karaoke mais surtout… danseurs qui reprennent les chorégraphies célèbres de danseur de K-POP sont de sortie. Et c’est vraiment particulier et sympa à voir ! 

Nous terminons notre visite des palais (compris dans notre pass valable plusieurs mois) :
– le palais Deoksugung. Il s’agit d’un des cinq palais royaux de Séoul construit par les rois de la dynastie Joseon. Certains bâtiments sont en bois et de style coréen quand d’autres sont de style occidental. Il a été habité jusqu’au 20eme siècle et a été détruit en grande partie par l’invasion japonaise (comme les autres palais d’ailleurs). Le roi Kojong (avant dernier roi de Corée) y est même resté jusqu’à sa mort après son abdication forcée par les japonais en 1907.
– le palais Changgyeonggung : un Palais Royal de la dynastie Joseon. Il a un joli parc avec étang et une grande verrière.
– le Sanctuaire de Jongmyo : il s’agit d’un sanctuaire confucéen destiné aux membres de la famille royale de la dynastie Joseon. Les traditions y datent du XIVeme siècle et sont toujours réalisées aujourd’hui.

Nous découvrons également le très beau Musée National de Corée qui est hyper interessant. Il y a même des salles avec des vidéos ultra immersives sur tous les murs. Notamment une vidéo très belle sur les saisons, une autre avec des lotus et une autre inquiétante sur les 7 enfers dans le Bouddhisme. On y voit aussi des robots qui servent de guide. 

Le Jungmyeongjeon hall fait aussi l’objet d’une visite de notre part. Ce bâtiment date du 19eme siècle et a été utilisé pour la signature du traité entre les japonais et les coréens en 1905. Il y a notamment une reconstitution du moment de la signature avec des statues de cire et leur échange. Ce traité était réputé illégal car signé par les coréens après des procédés d’intimidation. Une lettre avait été envoyé du gouvernement Coréen à différents pays (dont la France) précisant qu’aucun accord n’avait été donné pour que des hauts responsables coréens le signent.

A noter aussi la découverte du Mémorial de la guerre. On y voit notamment des soldats se tenir autour d’une fracture représentant la séparation entre Corée du Nord et Corée du Sud. La Corée du Sud est en effet un pays officiellement en guerre. Nous ne pouvons pas aller visiter la Zone DMZ car elle fermée actuellement. Il s’agit de la zone qui entoure le No Man’s Land côté sud entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

La fête des lanternes se prépare et nous nous baladons en soirée pour voir ce qui est déjà installé. (la rivière, le temple Jogyesa…).

Pour la partie gastronomique nous testons un vaste éventail de la cuisine coréenne, souvent pimentée : 
– bibimbap : mélange de riz, boeuf, légumes sautés, oeuf sur le plat et pâte de piment,
– Tteok-bokki : ce plat se compose de tteok (galettes de riz courtes et épaisses) et de gochujang (une sauce à base de condiments fermentés pimentée),
– Kimbab : Ca ressemble à un maki géant mais avec de l’huile de sésame plutôt que du vinaigre,
– Petits gâteaux en forme de noix fourrés aux noix et au haricots rouges ou à la custard cream,
– Egg drop : brioches fourrées à l’œuf et au fromage,
– Pancakes aux haricots rouges,
– Plat avec du kimchi en quantité piquant accompagné d’une pâte un peu molle de haricots. A noter que le kimchi accompagne les plats au restaurant (mais normalement en petite quantité),
– Feuilleté en forme de poisson fourré à la pâte de haricot rouge pour notre dessert ce soir (typique),
– Poulet Frit à la coréenne, etc…

Nous avons énormément aimé Séoul qui entre dans le top des villes que nous ayons préféré visiter dans le monde. Pour nous deux semaines n’auront vraiment pas été de trop pour découvrir la ville et en profiter !
La Corée du Sud nous a de manière générale énormément surpris car très éloignée des autres pays que nous avions pu visiter. Sa culture est vraiment à part, avec des influences chinoises, bouddhistes, chrétiennes, mais aussi des éléments dont elle est le berceau notamment la culture K-POP. Ce pays nous a étonné et conquis.

Informations pratiques :

  • Logements :
    – STAY7 Myeongdong – environ 36 000 wons la nuit – chambre double – salle de bains privative – cuisine – lave linge gratuit
    – Hangeul Guesthouse – environ 35 000 wons la nuit – – chambre double – salle de bains privative – cuisine – lave linge gratuit
  • Transport :
    – utiliser la carte T-money pour les bus et métro, le trajet est ainsi 100 wons moins cher (mais voir le temps qu’on reste en Corée du Sud car la carte est payante) – carte valable dans tous les endroits où nous sommes allés en Corée du Sud
  • Restaurants :
    – Maru : vegan, bonne streetfood avec tables pour s’asseoir
    – Grain : pour un brunch occidental
    – Yell-O-Chicken : pour du poulet frit
  • Activités :
    – Royal Palace Ticket qui permet d’accéder à 4 palais et deux autres lieux pour 10000 KRW (Prix individuels -> Le palais Gyeongbokgung (3 000 ₩), Le palais Deoksugung (1 000 ₩), le palais Changgyeonggung (1 000 ₩), le palais Changdeokgung et le jardin secret (respectivement 3 000 ₩ et 5 000 ₩), le sanctuaire de Jongmyo (1 000 ₩))
    – Karaoke : 8 000 wons la 1/2 heure pour 2
    – National Museum of Korea : gratuit
  • Séoul – première partie
  • Séoul – au retour de notre voyage à travers la Corée du Sud
  • Séoul – au restaurant
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Danielle et Jean-Louis
2 mois il y a

Vos photos sont magnifiques !!! Je comprends que vous ayez aimé Séoul.
On ressent une ville très attrayante, elle donne envie de tout visiter et de se promener partout !!
Et pour ce qui est de se mettre à table, je pense que je pourrais être la première,
c’est très appétissant !!

Estelle
2 mois il y a

Effectivement, vos repas de quarantaine ont l’air délicieux !
Le mélange de tradition et de modernité se retrouve très bien dans toutes vos photos !
Et ensuite, quelle sera votre prochaine étape ?