Voyage en van à travers l’île du Nord

Voyage en van à travers l'île du Nord

Après de belles découvertes dans l’île du Sud, nous voici sur la route de l’île du Nord qui a tout autant de beaux paysages et de lieux impressionnants à découvrir ! Quel beau pays que la Nouvelle-Zélande !

  • Wellington – nuit 12 (3h de route)

Nous partons pour Picton car le temps est toujours maussade. Il n’y a plus aucun ferry de disponible (quand on a un véhicule) sur plusieurs jours sauf sur un horaire aujourd’hui donc ça tombe plutôt bien pour nous. Les deux compagnies de ferry sont Interislander et Bluebridge. Nous avons 3h de traversée.
Nous nous baladons dans Wellington l’après-midi et en soirée avec notamment la découverte de Cuba street (rue piétonne avec des bâtiments parmi les plus anciens de la ville et quantité de petits restaurants et commerces) et Courtenay Place (théâtre, cinéma, restaurants). C’est un peu animé mais on voit que le covid est passé par là car il y a des gens qui vivent dans la rue de cette ville pourtant habituée au podium des villes où il fait meilleur vivre dans le monde.

Restaurant : Huckle & co pour un fish & chips. 

  • Wellington et route vers le Mont Taranaki – nuit 13 (4h50 de route)

Le matin, nous allons nous balader sur le front de mer d’où on voit Oriental Bay, un quartier luxueux avec une plage. Puis nous consacrons plusieurs heures à découvrir le super musée « Te papa tongarewa ». Il est très immersif avec des espaces sur la première guerre mondiale, sur la nature en Nouvelle-Zélande (il y a une maison dans laquelle sont reproduits les effets des tremblements de terre), l’art, et les premiers habitants. On voit aussi l’importance que la Nouvelle-Zélande accorde à l’écologie. On peut d’ailleurs donner notre avis en direct sur notre ressenti si la Nouvelle-Zélande faisait payer les émissions carbone pour venir jusque dans ce pays (les commentaires s’affichent ensuite sur un écran géant avec les pourcentages de vote). On a aussi une jolie vue sur Wellington du haut du musée.
Nous prenons ensuite la route du Mont Taranaki. A l’arrivée au camping (gratuit comme toujours), le soleil se couche et c’est très beau avec le lac au bord duquel on dort.

  • Mont Taranaki et route vers Tongariro National Park – nuit 14 (5h30 de route)

Nous allons à la route Mangorei. Il s’agit habituellement de la fin d’un trek qui se fait en une grosse journée où 2 jours. Mais nous avons décidé de faire l’aller retour de ce parking pour aller voir « Pouakai Tarns » : un magnifique point de vue sur le mont Taranaki. La balade est d’environ 12km et 700 mètres de dénivelé positif. Il y a énormément d’escaliers sur la plus grosse partie de la marche, dans la forêt. On passe le refuge peu avant d’arrivée et enfin on voit le Mont Taranaki à la si belle symétrie et au sommet enneigé. On poursuit jusqu’au tout petit lac (plutôt une mare). Un lieu magique !!! Voir apparaître le ont à la fin de la balade nous a tous les deux marqués, il est vraiment majestueux.
L’après-midi, après cette si belle marche, nous partons pour un camping près du Tongariro National Park où nous arrivons de nuit. Une partie de la route était non goudronné avec des tunnels où on ne pouvait passer qu’à un (sans feu) mais nous n’avons croisé personne pendant des heures. Nous avons d’ailleurs dû appelé les pompiers car nous avons vu un feu en forêt. Nous les croisons qui arrivent plus tard sur la route.

  • Tongariro Alpine crossing et route vers Taupo – nuit 15 (1h30 de route)

Nous nous levons un peu plus tôt que la veille. Nous avons pu trouver une solution pour ne pas payer les 40$ par personne l’aller-retour depuis la ville pour les lieux de départ et d’arrivée de la randonnée “Tongariro Alpine Crossing”. Il faut prendre uniquement le shuttle qui dépose au début du parcours depuis l’arrivée du parcours (où on laisse sa voiture), cela coûte 35$ par personne. Et pour économiser un peu plus, l’un de nous dépose l’autre au départ du trek puis va à l’arrivée déposer le van et prendre le shuttle qui le ramène au départ du trek Et voilà comment ne dépenser que 35$ à la place de 70 ou 80 !
On démarre le trek vers 8h40. La première partie de Mangatepopo à Soda Springs est plutôt facile avec des montées très tranquilles ou du faux plat. On voit le Mont Nhauruhoe (ou la Montagne du Destin dans “Le Seigneur des Anneaux”). Ensuite, on entame les Devil’s Staircase, des escaliers qui montent sur plusieurs centaines de mètre de dénivelé… (nous avons la vue dans le lointain sur le Mont découvert hier en randonnée). À l’arrivé en haut, nous devons traverser une étendue plate un peu boueuse/glacée qui est en fait un ancien bassin creusé par un glacier. Le paysage est lunaire. La dernière grosse montée d’à nouveau quelques centaines de mètre de dénivelé nous attend. Nous avons la vue sur la Oturere Valley, les Kaimanawa Range et le Rangipo Desert. Nous voyons toujours bien le Mont Ngauruhoe et ses couleurs marrons et rouges. Tout en haut les bourrasques sont impressionnantes, le vent est glacial malgré toutes nos couches de vêtements (pantalon thermique et pantalon normal, t-shirt manches courtes et manches longues, les deux thermiques ainsi que polaires et k-way par dessus le tout). Là-haut quelle récompense !! Déjà la vue sur le cratère rouge à 1868 mètres d’altitude. Les couleurs sont magnifiques et en avançant un peu vers une descente abrupte et terreuse de cendres (où on glisse bien avec une pente à plus de 35 degrés), on découvre les lacs émeraude. Leur couleur vient des pierres acides qui les entourent. On voit la vapeur de souffre qui sort tout près. Un peu plus loin, le lac bleu nous offre ses belles couleurs. Après la descente et avoir vu de plus près les lacs émeraude qui sont absolument magnifiques avec leurs couleurs irréelles, nous retraversons une étendue plate avant d’entamer une courte montée vers le lac bleu où nous pique-niquons. A ce stade il est 12h20, nous avons donc mis 3h40, nous sommes plutôt contents de nous vu les temps préconisés pour la montée (4h à 6h).
Nous descendons ensuite avec un magnifique panorama : vue sur le Mont Pihanga, le lac Rotoaira et le lac Taupo. La descente semble interminable : pas si abrupte mais très longue et tout de même 1100 mètres de dénivelé. Les genoux ont soufferts entre hier et aujourd’hui et nous mettons du temps. On arrive enfin dans une zone de forêt plus plate qui longe une rivière sur la fin avant l’arrivée à Ketetahi. Nous avons fini les 19,4km du trek (800 mètres de dénivelé +, 1100 mètres de dénivelé -). Nous avons mis environ 7h et il nous reste encore 1,1km pour le parking de notre van. Quelle journée ! Nous avions prévu de mettre plus de temps à la montée mais moins à la descente. Il est en général prévu de faire le trek en 7 à 8h mais on a aussi entendu des gens le faire en 9/10h donc nous ne sommes pas trop mécontents de nous après n’avoir dormir que 2 ou 3h (et oui, il a gelé cette nuit, une des plus froides que nous ayons eu en van et c’était difficile de dormir). Quelqu’un de plus entraîné peut évidemment faire ce trek plus rapidement. A savoir qu’en moyenne 2 personnes par semaine sont secourus lors de la randonnée mais c’est sûrement liés aux conditions climatiques plutôt qu’au dénivelé.
On a vu des photos du trek en période pré-covid et il y avait des “bouchons” de gens, on est donc bien contents de l’avoir fait quasiment seuls !
Après cela, on décide de partir pour Taupo s’y prendre un hôtel pour la nuit car il va encore faire très froid. A l’arrivée, pas de chance en voulant fermer le van la clé se casse en 2, on suppose à cause du froid/gel.

Hôtel : Silver Fern Lodge – 50€ / 84$ la nuit avec salle de bains privative.

  • Taupo et route vers Rotorua – nuit 16 (1h de route) 

Après la mésaventure de la veille, nous allons refaire une nouvelle clé de voiture. Puis nous allons nous balader dans Taupo. Le lac Taupo est magnifique. Nous allons également voir les Huka Falls pas très loin de Taupo. Cette cascade est impressionnante non par sa taille mais par le bruit et le volume de l’eau quand elle passe dans un canyon étroit. La couleur de l’eau est très belle.

Nous allons ensuite à Rotorua. Cette ville est surnommée “Sulfur City” en raison des odeurs de souffre qui s’en dégage et de son activité géothermique intense. Nous nous baladons à Government Garden qui est le parc public de Rotorua. On peut aussi y voir le musée de la ville dans un très joli bâtiment et les « Blue Baths » (piscine ou bain de la ville). 

  • Rotorua – nuit 17 (1h de route aller-retour) 

Aujourd’hui des découvertes intéressantes au programme aux alentours de Rotorua mais aussi dans la ville même :
– Waimangu Volcanic Valley, tarif 44$ par personne (Wai-O-Tapu Thermal Wonderland, l’autre parc réputé pour cela est malheureusement fermé. On aurait aimé y aller pour sa « champagne pool » un bassin très connu avec des couleurs extraordinaires). Le sentier de 2,5km nous permet de découvrir l’histoire de la vallée et notamment les modifications de paysages qui ont eu lieu suite à une forte éruption en 1886. On peut donc voir cratères, sources d’eau chaude, petits geysers, jusqu’au beau lac Tarawera où on peut observer énormément d’oiseaux. On voit également sur le parcours le lac Frying Pan ainsi que l’eau si bleue du cratère Inferno.
– Whakarewarewa Redwood forest : 170 espèces d’arbre ont été plantés ici à la fin du XIXeme siècle et notamment des séquoias. Nous y faisons une balade très apaisante.
– Whakarewarewa, the living Maori Village : il s’agit d’un village maori où vivent encore des maori. Il est situé au niveau d’un parc géothermique. Quand nous le visitons nous réalisons qu’il est en fait fermé au public sur plusieurs jours pour des funérailles et nous excusons donc mais ils sont très gentils et ne nous en veulent pas du tout,
– Kuirau Park : très joli parc où, avec le soleil qui se couche bientôt, nous pouvons admirer la couleur magique des arbres et (encore !) des phénomènes géothermiques.
Le soir, balade dans la rue piétonne « Eat Streat » ultra agréable avec plein de petits restaurants pour manger.

  • Rotorua et Hobbiton – nuit 18 (2h de route) 

Nous passons la matinée autour de Rototua où il y a définitivement beaucoup de visites possibles :
– Te Puia : on y passe juste, c’est un village Maori avec activité géothermique et réserve de kiwi mais l’entrée nous paraît chère (70$) on ne reste donc pas,
– Ohinemutu : village Maori avec un joli Marae (lieu de rassemblement) et l’église St Faith (1914). L’église est fermée mais elle est censée mêler des éléments Maori aux éléments chrétiens. Il se met à pleuvoir mais on décide quand même de faire un dernier lieu comme la pluie se calme,
– Sulphur point : au bord de l’eau, ces paysages lunaires nous permettent de découvrir encore d’autres terrasses de souffre et de silice et des bains de boue bouillonnants, avec une forte odeur comme à beaucoup d’endroits dans la ville.

Puis nous allons à « The National Kiwi Hatchery ». Cet endroit unique s’occupe de récupérer les œufs de kiwi (l’oiseau !) et de les nettoyer puis les dater (ils arrivent à le faire au jour près !) avant de les mettre en incubateur. Les 6 premiers mois sont les plus cruciaux après la naissance. 95% des petits kiwis n’y survivent pas dans la nature. De plus, le kiwi n’est pas habitué aux prédateurs amenés par les européens et se fige en cas d’attaque (technique qui fonctionnait avec les oiseaux de proie). A l’incubateur, nous voyons seulement un œuf car ce n’est pas la saison. Nous ne voyons ensuite pas de petits kiwis à la nurserie (celui qui y était est malheureusement mort la veille). Nous voyons en revanche le couple de kiwis qui vit ici ainsi qu’un petit de 4 mois (déjà bien gros). Les 3 sont séparés et leur habitat naturel est reproduit. Ils sont plongés dans le noir la journée pour inverser leur cycle comme ils sont actifs la nuit. Ils sont bien plus gros que ce qu’on pensait. Un adulte fait 50 à 65cm et 1,5 à 3,5kg. Incroyable de les voir ! La visite commence à 12h et devait durer 45 minutes mais nous avons la chance qu’elle dure finalement 1h30. La photo ci-dessous est un kiwi “empaillé” car il est interdit de prendre des photos des kiwis pour ne pas leur faire peur avec la lumière (on ne doit d’ailleurs pas faire de bruit).

Nous terminons cette belle journée par la visite de Hobbiton (le village de hobbit du film “Le Seigneur des Anneaux”) qui dure 2h. Nous sommes tout de suite mis dans le bain avec le bus qui nous amène au sein de la ferme privée (avec une quantité incroyable de moutons et des collines verdoyantes, c’est très photogénique) : une introduction spéciale pour la visite par le réalisateur et le propriétaire de la ferme ainsi que des images montrant les équipes ici pendant le tournage du film. Nous nous baladons ensuite autour des maisons de la “Comté” avec le guide qui nous conte foule d’anecdotes, c’est génial ! Nous finissons la visite en allant boire un verre (compris et exclusif à ici) à l’auberge du Green Dragon. L’intérieur a été reproduit à l’identique au film car les intérieurs n’étaient pas filmés sur place. C’est vraiment une super expérience d’avoir vu tout ça !

  • Péninsule de Coromandel – nuit 19 (3h30 de route) 

Nous partons à la découverte de quelques lieux connus de la péninsule de Coromandel : 
– Hot water beach : nous arrivons sur cette belle plage et suivons tous les gens qui marchent avec une pelle. Nous découvrons un endroit où ils creusent des trous pour faire des bains bouillants à même la plage. On nous prête même une pelle pour faire notre trou et c’est brûlant !! Il y a en fait des sources d’eau chaude géothermiques sous le sable !
– Cathédral Cove : une balade de 40 minutes (aller) qui monte et descend nous amène à cette magnifique arche naturelle qu’il est possible de traverser pour rejoindre la plage de l’autre côté à marée basse, et c’est d’ailleurs ce qu’on fait. C’est vraiment très beau,
– Whitianga : petite ville sympa avec longue plage et port. On s’y balade un peu pour faire une pause sur la route.
– Coromandel : la ville a un côté à l’ancienne charmant et c’est là que nous nous arrêtons pour dormir. 

  • En route vers Auckland – nuit 20 (1h30 de route) 

Journée tranquille où nous avançons tranquillement sur le chemin vers Auckland.

  • Auckland – nuit 10 (1h de route)

La matinée est consacrée au remplissage de notre bonbonne de gaz mais aussi au dernier remplissage d’eau du véhicule et à la dernière vidange. En effet, nous rendons le van le lendemain et prenons notre avion pour la Polynésie Française !
L’après-midi, nous nous baladons en ville, en bord de mer et dans les quartiers principaux. Auckland est une grande ville animée plutôt sympa. 

Hôtel : Verandahs Parkside Lodge – 46€ la nuit avec salle de bains privative. 

La Nouvelle-Zélande est définitivement un pays coup de coeur qui rassemble beaucoup de choses qu’on aime. Nous y reviendrons avec plaisir !

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Danielle et Jean-Louis
26 jours il y a

J’avais lu, mais n’avais pas pris le temps de mettre un commentaire.
Donc je reviens pour vous dire que tous ces paysages magnifiques, magiques, toutes ces façons de vivre si différentes des nôtres, nous les avons découvert grâce à vous. En effet la Nouvelle Zélande est superbe !
MERCI pour ce beau partage !!! Et je n’oublie pas la Polynésie, qui marque pour moi, l’apothéose de votre voyage, le bouquet final d’une année de rêves !!
BRAVO pour tous les textes et photos !!

Estelle
1 mois il y a

Merci de nous avoir fait partagé toutes vos merveilleuses découvertes !

Anita Wents
1 mois il y a

Magnifique la Nouvelle Zélande ! Des paysages qui offrent une véritable évasion ! C’est formidable que vous ayez pu découvrir tout cela avant le retour. Bon repos en Polynésie et bon voyage de retour !