Santiago de Chile

Santiago de Chile

Après deux vols (Ushuaia-Buenos Aires, environ 3h30 puis Buenos Aires-Santiago environ 2h), nous atterrissons au Chili.
A l’aéroport, l’organisation est fluide : d’abord on montre nos résultats de PCR faits dans les 72h avant d’arriver ainsi que divers documents dont le pass de mobilidad prouvant la validation des vaccins français (à prévoir un mois avant d’arriver car ça met du temps). Puis on reçoit un autocollant nous donnant le droit de passer. On fait ensuite un test PCR (gratuit). On se confine ensuite en attendant le résultat et donc l’activation de notre pass mobilidad. Heureusement on a prévu de quoi manger dans nos bagages. On arrive le soir et tant mieux car durant la nuit nos résultats de test tombent et notre pass est activé.

Nous passons en tout 4 jours à Santiago, trois pour visiter et un avant de repartir du Chili. Au programme :
– le musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme sur la période où Pinochet était au pouvoir, intéressant mais plutôt dur avec des vidéos et témoignages,
– la Plaza des Armas et le Museo historico Nacional, 
– El Palacio de la Moneda,
– le Cerro Santa Lucia avec son fort qui donne une jolie vue sur Santiago,
– le quartier Lastarria (petit quartier typique avec son Iglesia de la Veracruz),
– le quartier Bellavista avec tous ses bars et petits restaurants et notamment le très sympa Patio Bellavista où on retrouve une copine d’école,
– le quartier Barrio Italia où il fait bon flâner ou prendre un café,
– quelques parcs dont le joli parque Ines de Suarez,
– des balades le long du fleuve de couleur marron en ce moment (beaucoup de parcs le bordent dont un avec des sculptures contemporaines plutôt sympa),
– le quartier moderne Providencia avec la Gran Torre (plus haute tour d’Amérique du Sud qui culmine à plus de 300 mètres de hauteur), le mall Costanera Center et le Paseo la Villa (micro quartier super mignon composée d’une rue piétonne avec des fontaines et de petits magasins),
– des stations de bus (il faut s’y retrouver pour savoir où acheter nos billets pour Valparaiso) dont la gigantesque Estacion Central avec tous ses vendeurs de rues.

Pour se déplacer, on marche ou on prend le métro qui nous rappelle le métro parisien toujours bondé !

Au niveau politique, il y a des manifestations tous les vendredi (une statue a dû être retirée sur un rond-point car elle se faisait repeindre en rouge à chaque manifestation). Les tensions ont démarré avant le covid et ont mené à des couvre-feux avant même ceux liés à la pandémie. Une élection présidentielle est en cours avec la gauche d’un côté et l’extrême-droite de l’autre. Nous étions présents entre le 1er et le second tour.

Informations pratiques :

  • 1€ = environ 915 pesos 
  • Airbnb un peu excentré avec salle de bains et cuisine ou chambre de 2 dans un hostel (exemple Merced 88) – cuisine – salle de bains partagée : environ 26000 pesos la nuit / chambre de 4 dans un hostel – cuisine – salle de bains privée en dehors de la chambre : environ 43000 pesos la nuit
  • Transport :
    – uber pour l’aéroport : environ 15 000 pesos pour le centre
    – metro selon les heures 640 pesos/720 pesos/800 pesos
  • Activités :
    – Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme : gratuit
    – Museo Histórico Nacional : gratuit
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Danielle et Jean-Louis
6 mois il y a

Nous sommes épatés par toutes vos démarches. Vous méritez bien toutes ces belles découvertes.
Bravo et gros bisous