Uluru et le centre rouge

Uluru et le centre rouge

Nous voici dans le centre rouge, terre sacrée des “First People” d’Australie, pour quelques jours inoubliables !

Jour 1
Après un réveil matinal et deux vols, dont le dernier qui nous fait survoler Uluru, nous voici à la mi-journée dans le centre rouge où nous retrouvons notre groupe d’une vingtaine de personnes et notre guide. Il fait très chaud (38 environ) et sec.
Notre premier stop est pour la visite du centre culturel où nous en apprenons plus sur la culture des “aborigènes” (terme utilisé par notre guide mais qui n’est plus à utiliser comme nous l’avions appris lors de nos visites de musées à Melbourne, en effet ce terme est mal vécu par les “First People”). Nous apprenons beaucoup de choses intéressantes comme les légendes autour d’Uluru (qui sont aussi des leçons sur la vie) : celles-ci se sont transmises oralement. Les First People ont accepté de raconter une partie de la légende d’Uluru pour qu’elle soit transmise aux visiteurs. Voici ce que nous en avons retenu : l’ancêtre des pythons s’appelait Kuntya. La femme python, Kuniya, vivait loin d’Uluru et elle transporta ses oeufs à Uluru afin que ses enfants y naissent. Dans le même temps, son neveu Kuka Kuka était poursuivi par des chasseurs Liru (des homme serpents) venus de Kata Tjuta et il fut blessé. Il était normal qu’une punition soit infligé à l’homme qui ne respectait pas la loi d’un peuple et c’était le cas de Kuka Kuka. Sauf qu’une personne devait rester à ses côtés et l’aider à guérir… or la personne laissée à ses côtés le laissait en mauvaise posture. Sa tante interrogea ce dernier au sujet de son neveu mais il lui rit au nez. Kuniya commença donc à danser et frappa celui-ci. Elle emmena son neveu avec elle et ils se transformèrent en Wanampi, (ou serpents arc-en-ciel). Tous ses éléments expliquent les traces laissées dans la roche pour les “First People”. En réalité, Uluru est le résultat de mouvements de sable et de roches datant d”il y a plus de 550 millions d’années.
Au musée, nous voyons des photos avec des visages cachés par des étiquettes mentionnant que la personne étant décédé, selon la culture des peuples d’ici, on ne peut pas montrer son visage.
Nous allons ensuite à Uluru où nous faisons plusieurs balades. Nous voyons des signes liés aux légendes comme une espèce de patte géante dans la roche, des stries qui sont censées représenter des serpents ou des trous représentant des impacts de bataille (cf. la légende). Nous voyons aussi des cavernes avec des dessins anciens ou des sources d’eau. Beaucoup d’endroits ne peuvent être pris en photo car ils sont sacrés. 
Nous allons ensuite à un bel emplacement pour voir le coucher de soleil, c’est magnifique la pierre semble encore plus rouge. 
Après cela, nous prenons la route du camp pour le soir. Au niveau de l’organisation, nous mettons tous la main à la pâte pour les repas, la vaisselle et charger décharger la roulotte accrochée à notre van.
Pour les repas, les menus sont toujours des repas faciles à se préparer soi-même dans l’assiette selon ce qu’on souhaite en garniture (hamburgers, wraps,…)
Le soir on installe tous nos “lits” (un swag, c’est à dire un type de duvet-tente qui ne ferme pas entièrement sur la tête). On le récupère dans des petits “bâtiments” en tôle où on mange (c’est là qu’il sera remis aussi pour les suivants qui viendront camper ici). On l’installe un peu où on veut et on dort à la belle étoile. La nuit la température chute !

Jour 2
Réveil à 4h45 puis nous partons pour le point de vue du lever de soleil sur Uluru : très joli. Nous avons aussi le point de vue en même temps sur Kata Tjuta. Nous partons pour Kata Tjuta et la Vallée des Vents où nous faisons une très belle balade d’environ 2h. Il s’agit de 36 dômes représentant 35 km2 dont le plus haut dôme fait 546 mètres de haut (1066 mètres au dessus du niveau de la mer). 
Nous retournons ensuite au camp. Après le déjeuner, nous avons environ 4h de route pour notre prochain camp. Nous faisons deux arrêts dont un pour ramasser du bois mort pour le feu de camp du soir.
Le soir la guide ne reste pas mais nous avons un feu de camp et devons rester en cercle autour pour les animaux. Ici le danger, comme les panneaux l’indiquent sur les toilettes, sont les serpents venimeux et les dingos.

Jour 3
Réveil à 4h45 et départ pour King’s Canyon, un magnifique canyon qui culmine à 619 mètres d’altitude. Nous y faisons la “Rim Walk” : nous montons en haut pour le lever du soleil. Une fois en haut nous longeons le bord avec une halte pour descendre au Jardin d’Eden, dans le fond du Canyon où il y a de l’eau et où la nature est luxuriante. Vers 10h nous repartons pour le camp où nous prenons une douche car il n’y en aura pas le soir au camp. Après le déjeuner, nous prenons la route.
Nous ramassons à nouveau du bois pour le soir ainsi qu’à un point de vue pour voir le Mont Attila.
Nous allons ensuite nous arrêter sur la route à un espèce de “café” qui fait très ambiance far west, perdu dans le désert. 
Enfin, nous arrivons au “bush camp”. Ce soir pas d’eau courante et les toilettes sont juste trois bouts de tôle (qu’on doit d’ailleurs remettre debout car ils sont tombés en l’absence de visiteurs) avec un toilette posé sur un trou dans le sol. Et oui pas de porte ! Nous allons avec quelques autres voir le coucher de soleil en haut d’une petite colline. On fait cuire le repas sur le feu : des pâtes aux légumes et à la viande ou à la viande végétale. La vaisselle se fait avec un gros bidon d’eau. On dort tous autour du feu. Il y a juste un genre de gros container de bateau pour mettre tous nos sacs à l’abri des animaux !
Quelle expérience !

Jour 4
Réveil à 6h30. Nous allons au campement du premier jour pour le petit déjeuner (le petit déjeuner est assez frugal comme les autres jours), douche possible. Nous sommes déposés au centre de Ayers Rock où il y a hôtels, boutiques. Après une balade avec quelques nouveaux amis rencontrés durant le séjour (pour voir un dernier point de vue sur Uluru !) nous partons pour l’aéroport avec la navette gratuite d’un hôtel. 

Cette courte aventure au Centre Rouge restera gravée dans nos mémoires, tant par les paysages découverts, que par les rencontres faites et l’expérience en elle-même !

  • Jour 1
  • Jour 2
  • Jour 3
S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvire
2 mois il y a

Quelle beauté ! La nature recèle de merveilleuses découvertes. Belle continuation

Danielle et Jean-Louis
3 mois il y a

Ces étendues sauvages sont magnifiques !! Des paysages et photos de toute beauté !!

Estelle
3 mois il y a

Photos incroyables !!!