Mindo et Quito

Mindo et Quito

Pour arriver à Mindo encore une fois un long trajet, et ce qui n’arrange rien je suis malade une bonne partie de la journée.
Deja 2h de route pour arriver au terminal de Quitumbe (terminal sud de Quito). On y attend 1h30 un bus qui traverse la ville jusqu’à Carcelen (encore 1h) d’où on attend encore 1h que le bus reparte (il attend des passagers). Encore 2h de route pour découvrir que le bus va sur la route qui passe en haut de Mindo mais il n’y va pas ! On revit donc la même chose que pour Latacunga sauf que fin de journée oblige, on finit par faire du stop pour descendre au village. Un couple nous descend à notre hostel, ouf !

Le lendemain, journée de découvertes à Mindo. Mais avant cela, nous découvrons qu’il n’y pas de distributeur pour les cartes étrangères et que personne ne prend la carte sauf les musées (c’est déjà ça, ça nous sauve !).
Je mange enfin (je n’avais pas réussi hier).
On part à la découverte du Mariposario à quelques kilomètres à pied. On y recroise les français du Cotopaxi.
Des enfants équatoriens sont intrigués de nous entendrent parler une autre langue, on passe trente minutes à rigoler avec eux et à s’apprendre des mots.
Le Mariposario est un lieu hyper sympa. On a une explication puis on entre dans la serre : les papillons viennent sur nous, on peut aussi voir les œufs, chenilles et chrysalides…
On va ensuite en extérieur, il y a des observatoires à oiseaux, il y a plein de bruits dans la jungle tropicale. On voit même un toucan.
Au retour on se fait prendre en taxi à l’arrière d’un pick up. On prend goût à se faire transporter.

On va ensuite suivre une visite guidée de la fabrique de chocolat El Quetzal. C’est très intéressant et le guide parle aussi français ! On y voit tout le procédé et on peut même mettre au début ce qui contient le cacao dans la bouche. On a aussi notre morceau de beurre de cacao (pour les lèvres gercées c’est parfait !)
A la fin dégustation de différents types de chocolat (toutes les saveurs sont faites « bio » par eux : le gingembre, le piment étc
On goûte ensuite plusieurs sauces au chocolat avec : du sucre, du miel de gingembre (très bon), vinaigre de cacao, miel de cacao (qui a le goût de sauce barbecue)… c’est étonnant et très sympa. On a aussi droit à une dégustation de brownie. Ici ils ne font ni chocolat blanc (mauvais pour la santé et ce n’est pas vraiment du chocolat) ni du chocolat au lait.
Après tout ça, on va déjeuner (il est 16h) à la Casa de Persia tenus par des iraniens. Un repas qui fait du bien à mon ventre : une purée d’aubergines excellente avec du riz.
On va ensuite voir pour le bus qui va à Quito à 16h30 mais il est complet et c’est le dernier (première fois que ça nous arrive !).
On fait donc du stop (encore) jusqu’à la grande route plus haut où on attend qu’un bus pour Quito passe. On finit par en voir arriver mais on nous annonce qu’il n’y a que 3 places. On était arrivé en premier donc on fait en sorte de monter. En fait aucune place, on est debout pendant 1/3 du trajet. Quelle galère…
On se rappellera de cet aller retour à Mindo.
On arrive enfin à Quito vers 20h30 ! On décide de prendre un taxi jusqu’à notre hostel (qui est d’ailleurs très beau dans un bâtiment d’époque).
Il est temps de dormir.

Le lendemain, découverte d’une partie de Quito.
Après un passage à la Plaza Grande, très sympa où nous irons prendre plusieurs repas, nous visitons La Compania de Jesus, une église ultra dorée assez jolie.
On va aussi voir la cathédrale puis la Plaza San Francisco et son monastère. On poursuit au Museo de la Ciudad (malheureusement fermé sauf du jeudi au dimanche comme le Museo Nacional..) et on descend la rue de la Ronda après avoir observé une immense statue de la Vierge Marie en hauteur.
Nous décidons d’aller voir la basilique del Voto Nacional dont on voit les tours de loin et même de monter en haut (un peu feignant après nos marches des jours derniers on fait la première partie en ascenseur). On va voir de (très) près les vitraux et notamment la rosace.
On monte tout en haut d’une des deux tours, puis en haut du campanile – pour y accéder on traverse sous le « toit » sur une passerelle (il ne faut pas avoir le vertige dans l’échelle en métal qui grimpe jusqu’en haut du campanile et qui donne sur le vide ; je ne suis pas du tout sereine).
Les vues de la tour et du campanile sont superbes !
On continue de se balader jusqu’à la Plaza San Blas et au parc La Alameda petit mais mignon (il y a notamment l’observatoire de Quito).
On continue en passant au Parque El Ejido. On va dans le quartier Mariscal et au Mercado Artesanal où on achète notre souvenir d’Equateur : un instrument de musique comme une flûte mais ronde. Cela s’appelle un ocarina.

Pour notre deuxième journée à Quito, nous décidons d’aller visiter la Capilla del Hombre (La Chapelle de L’Homme) et la maison de Guayasamin. Pour cela nous découvrons les bus de ville. Beaucoup plus simple qu’en Colombie ! Il suffit de payer pour accéder aux arrêts de bus, pas besoin de carte a commander en amont !
Les visites guidées des deux lieux sont géniales ! Surtout la maison qui est en plus magnifique. L’artiste a consacré une grande partie de sa vie à peindre sur des sujets tels que l’oppression et la dictature.
Après cette visite, nous décidons d’aller jusqu’à La Mitad del Mundo. Après plusieurs bus, nous arrivons dans ce lieu qui a des allures de Disneyland. On visite le pavillon français qui nous en apprend plus sur l’implication de notre pays dans la détermination de la ligne équatoriale qui divise les hémisphères nord et sud. Le soir nous dînons avec la famille de français des Galápagos avec qui on s’était si bien entendus et qui sont eux aussi sur Quito. C’est super chouette.

Le lendemain après nos tests antigéniques pour le Pérou, il est tant de dire au revoir à l’Equateur qu’on a énormément aimé !

Pour finir :
– on a remarqué que par rapport à la Colombie, l’Equateur est beaucoup plus touristique : facilité des transports, échanges plus simple – ou alors on s’est amélioré en espagnol ! (mais ils profitent aussi du tourisme, par exemple on paye parfois le double sans qu’on nous prévienne dans certains restaurants pour des changements mineurs).
– on a déjà eu des vendeurs qui faisaient le PIN à notre place (en recopiant l’arrière de notre place qui ne correspond d’ailleurs pas au PIN)
– on a jamais réussi à trouver de boules quies dans tout le pays : que ce soit en pharmacie ou en grande surface, on a pourtant demandé quantité de fois !

Équateur on reviendra avec plaisir !!

Informations pratiques :

  • Logement :
    – A Mindo : Hostal Henrry’s à 19$ la nuit – chambre double avec salle de bain privative – cuisine
    – A Quito : Hostal Juana de Arco (très joli bâtiment) à 14$ la nuit – chambre double avec salle de bain privative 
  • Transport :
    – 2,5$ par personne pour le trajet Latacunga-Mindo (environ 2h)
    – 5,10$ par personne pour le trajet Quito-Mindo avec le transfert à un autre terminal dans un bus (environ 2h avec une arrivée sur la grande route avant la plus petite qui descend vers Mindo)
    – 4$ pour le trajet Mindo (en haut de la petite route de Mindo)-Quito
    – 0,25$ par trajet en bus dans Quito
    – 0,40$ par personne pour Mitad del Mundo depuis le terminal Ofelia
  • Restaurant :
    – A Mindo : La Casa de Persia (restaurant)
    – A Quito : Dulceria Colonial (café)
  • Activités à Mindo : 
    – Mariposario : 7,5$ par personne
    – El Quetzal : 10$ par personne
  • Activités à Quito :
    – Eglise La Compania de Jesus : 5$ par personne
    – Basilique del Voto Nacional : 3$ par personne pour le campanile (attention pour entrer dans l’église c’est un billet à payer à part, mais on voit l’intérieur à un des étages pour le campanile)
    – Mitad del Mundo : 5$ par personne
    – Museo Guayacamin/Capilla del Hombre : 10$ par personne
  • Mindo
  • Quito
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvire
9 mois il y a

La végétation (bananes roses, cacaoyer, rose de porcelaine…) nous rappelle notre vie en Martinique 🙂 Je suis comme Danielle : j’adore les aigrettes en vol !
Merci pour toutes les belles photos et le texte qui nous fait partager vos aventures.
J’en connais un qui n’aurait pas aimé l’escalade du Campanile 🙁

Danielle et Jean-Louis
10 mois il y a

Très intéressant ! J’ai adoré Mindo, entre autres, les aigrettes en vol.
Bravo pour les prises de vue.

Estelle
10 mois il y a

Oui l’Equateur est un super pays. J’ai hâte de découvrir votre prochaine étape !