Santa Cruz

Santa Cruz - Galapagos

Après la Colombie, nouvelle étape l’Equateur ! Et plus précisément les îles Galápagos pour 16 jours. 

Pour y aller, nous avons enchainé un bus de Salento à Armenia où nous avons passé une nuit avant d’enchaîner deux vols : Armenia-Bogota puis Bogota-Guayaquil. Nous avons passé une nuit à Guayaquil qui était donc notre première ville en Équateur. Enfin dernier vol pour Santa Cruz : notre première île dans les Galápagos ! 
Cette île de 15 000 habitants est très accueillante, on s’y sent tout de suite bien. L’ambiance est très détendue. 


Jour 1 

Avant de prendre le vol pour Santa Cruz, il y a tout un processus à suivre : une première taxe à payer pour aller sur les îles (et également payer la différence de prix car n’étant pas équatorien nous n’avions le droit de prendre que le tarif le plus cher avec Latam, ce que nous ne savions pas ! Nous avons de la chance, d’autres payent carrément l’amende à environ 168$ par personne !)

Nous devons également faire contrôler nos sacs car nous ne devons pas emmener tout ce qui pourrait perturber l’écosystème unique des Galápagos. Il est donc impossible d’amener tout ce qui n’existe pas déjà sur place.  

2h de vol plus tard, nous voilà dans un aéroport « Écologique », nous croisons notre premier iguane terrestre. Un chien contrôle tous les bagages pour vérifier que nous n’avons pas importé de choses illégales. Un bus, un petit bateau et un second bus plus tard nous voilà à Puerto Ayora (environ 12 000  habitants) où nous logeons pour six nuits.

Nous déjeunons un « menu del dia » dans un petit restaurant qui réconforte notre estomac après la Colombie (enfin des légumes !) :  soupe de légumes, poisson/riz/salade et jus : le tout pour 6$, nous voilà rassurés car les transports étaient relativement chers !

Nous passons l’après midi à nous balader dans Puerto Ayora. Ici les otaries sont l’équivalent des pigeons parisiens : il y en a partout ! Idem pour les iguanes.

Nous rencontrons dès ce premier jour, une famille française super sympa que nous revoyons tous les jours (nous sommes dans le même hostal).

Au soir nous découvrons les petits requins qui nagent à côté de l’embarcadère.

Jour 2

Au programme du jour la visite du centre Darwin et Tortugua Bay.

Au centre Darwin (un centre de recherche et de préservation des espèces de tortues géantes endémiques des Galápagos). Comme pour toutes les autres visites que nous ferons, nous devons avoir un guide avec nous. Tous les œufs de tortues des îles sont ramenés ici pour être suivis jusqu’à leur éclosion. En effet, ils seraient sinon mangés par les rats ou chats amenés il y a longtemps par les hommes sur ces îles. 

Nous voyons donc toutes les petites tortues, elles restent ici plusieurs années et sont rassemblées par âge. Un rond de couleur permet d’identifier l’île où elles doivent repartir, même si elles n’ont de toute façon pas le même aspect d’une île à l’autre. Nous voyons également quelques grosses tortues de Santa Cruz d’une centaine d’année.
Nous découvrons Georges momifié (il s’agissait du dernier spécimen de son espèce, il est décédé il y a quelques années).  

Nous passons l’après-midi à la plage de Mansa (après tortugua bay- pour les surfeurs – une immense plage de sable blanc). Un petit requin nage autour de nous. 

Jour 3

Aujourd’hui, nous visitons plusieurs lieux : 

– Los Gemelos (seule « visite » sans guide) : il s’agit de deux cratères « jumeaux » (« gemelos » en espagnol) formés suite à l’effondrement de chambres de magma à la suite d’un soulèvement magmatique.
– El Chato : une ferme de tortues spécifiques à cette île. On peut marcher parmi elles.
– Un tunnel de lave qu’on traverse d’un côté à l’autre, impressionnant.

A Puerto Ayora au retour, on voit les otaries qui réclament à manger aux pêcheurs de retour. 

Jour 4

Journée snorkeling ! Ici le snorkeling tel que nous l’avons fait se fait vraiment en mer, il faut prendre le bateau et donc c’est assez profond. 

Cette journée nous permettra de voir : une raie manta de plusieurs mètres (depuis le zodiac pour celle-ci), des requins pointe blanche, des poissons, étoile de mer… mais surtout un requin des Galápagos (ils font près de 3 mètres) ! La sortie en est d’ailleurs écourtée car avec les vagues et le courant nous ne nous tenons pas toujours tous les 10 très à plat sur l’eau et cela peut être dangereux si nous touchons un requin qui pourrait mordre d’après le guide (effectivement après quelques recherches c’est déjà arrivé mais il n’y a jamais eu d’accident mortel). Il y a en fait peu d’accidents car les requins se nourrissent bien comme la pêche intensive est interdite. Nous étions quand même assez surpris de voir des requins de cette taille de si près, une fois nous suffit amplement !

A noter que durant une plongée, nous voyons une bombe d’essai américain (voir photo), le guide nous prévient évidemment de ne pas la toucher.

Nous longeons l’île Daphné en bateau et où nous voyons des fous aux pieds bleus ! Incroyable leurs pieds sont vraiment très bleus ! (malheureusement pas de photo car je commençais à avoir le mal de mer). L’île Daphné est une île inhabitée des Galapagos de 0,34km2, il s’agit du sommer émergé d’un cône volcanique.

Nous déjeunons sur le bateau (poisson, riz, salade) et nous reposons sur une grande plage accessible uniquement par bateau.

Le soir nous dînons avec la famille française rencontrée dès notre premier jour ici. Nous nous partageons un très bon poisson du coin. Ils partent le lendemain demain pour Isabella où nous prévoyons des les rejoindre au même logement.

Jour 5

Nous utilisons la cuisine à Santa Cruz (souvent des pâtes) mais grâce aux français rencontrés ici qui nous ont laissé des victuailles et à notre hôte qui nous donne un “cours” de cuisine, nous apprenons à cuisiner les bananes verde. 

L’après-midi, nous allons voir une petite lagune qui est dans Puerto Ayora.

Jour 6

Après un trajet en bateau taxi, nous parons à la découverte de Las griotas : une fracture volcanique dans laquelle on peut nager, c’est super sympa et impressionnant de nager entre deux « falaises ». 
Le guide nous explique les cactus, le lac rose de sel étc.
Nous passons ensuite un moment à la plage Los Alemanes.

Cette première île nous a bien plu, il est tant d’aller en découvrir une seconde !

Informations pratique pour l’île Santa Cruz : 

  • Logement : La Mirada del Solitario George à 26$ la nuit – chambre double avec salle de bain privative – cuisine
  • Transport :
    – taxe à l’aéroport de départ sur le continent 20$ par personne
    – taxe à l’arrivée sur la première île 100$ par personne
    – transport pour arriver dans la ville principale depuis l’aéroport 10$ par personne de bus (deux bus à 5$ chacun) et entre les deux bus 1$ pour traverser car l’aéroport est sur une autre île
  • Repas possible en menu del dia – soupe, poisson et riz, jus (par exemple à El Chocolate) à partir de 5$ par personne, plus cher au dîner
  • Activités :
    – Centre Darwin : 10$ par personne
    – Taxi pour Los Gemelos puis El Chato avec aller retour depuis l’hôtel : 35$ (quel que soit le nombre de personnes jusqu’à 4)
    – El Chato : 5$ par personne
    – Los Gemelos : gratuit
    – Tortugua Bay : gratuit
    – Sortie en mer : nous en avons trouvé pour 70$ par personne la journée incluant le déjeuner, l’équipement (combinaison, masque, tuba) et le transport depuis l’hôtel
    – Las Griotas : 10$ par personne
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Elvire
10 mois il y a

Tellement impressionnantes cette faune et cette flore. Les tortues géantes, les iguanes et les otaries m’enthousiasment particulièrement 🤗🥰

Danielle et Jean-Louis
10 mois il y a

C’est chouette. Très agréable de vous suivre.